Ultrasoft SA

Le spécialiste des logiciels pour l’exécution des sanctions pénales et hôtels

PME suisse indépendante et dirigée par son propriétaire depuis 1985, engagée envers ses clients et elle-même.

L’offre

Ultrasoft offre une gamme complète de services pour les applications spécialisées Gina et SIHOT pour une utilisation réussie par les clients, y compris le support, la formation, la gestion de projet et le conseil en organisation. La famille de produits Gina est un développement interne et est développée et maintenue par Ultrasoft. Les échanges avec les clients et l'utilisation des technologies modernes garantissent que les produits proposés restent des aides pratiques pour une utilisation quotidienne.

L’entreprise

Spécialisée à l'origine dans le développement d’une application pour l'hôtellerie, l'application spécialisée Gina a été développée à la demande des cantons. Avec la version Web de Gina, le logiciel a été complètement modernisé et est actuellement utilisé dans 15 cantons. Gina est l'abréviation de « Gefängnis- und Insassen-Administration », soit en français « administration des prisons et détenus ». Afin de concentrer le développement sur l’exécution des sanctions pénales, le développement interne dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration a été abandonné. Ultrasoft travaille en étroite collaboration avec la société Gubse SA avec son logiciel de gestion hôtelière SIHOT. Reto Bitschnau, qui a fondé cette entreprise en 1985, en est l'actionnaire majoritaire et assume la direction avec l'aide de Florian Cerny.

Notre conviction

La spécialisation dans un marché de niche et l'utilisation des technologies modernes sont la recette du succès pour les petites entreprises de développement logiciels. La proximité avec les clients, les échanges réguliers avec les hautes écoles et la formation continue sont essentiels au succès.

L'entreprise s'investit pour répondre aux objectifs suisses d'eGovernement et façonne activement l'avenir. Elle soutient les clients dans leur passage aux transactions juridiques électroniques et contribue à l'association eJustice.CH, au projet Justitia 4.0 et au comité de normalisation eCH.